L’aération de pelouse : Comprendre les bénéfices d’une pelouse bien aérer

L’entretien de pelouse au QuébecPourquoi doit-on aérer sa pelouse au Québec ?

Parmi les opérations qui font partie du processus d’entretien de la pelouse, il ne faut pas oublier une étape importante, celle de l’aération. L’importance de celle-ci demeure dans le fait que si le sol devient compact, il ne permet pas un écoulement d’eau approprié et les racines qui ont besoin d’air, d’eau et de matières nutritives seront bloquées.

Qu’est ce qui cause le compactage de votre pelouse ?

Le compactage vient avec le temps et il existe plusieurs facteurs qui ont tendance à l’aggraver dont les passages fréquents sur la pelouse, le piétinement, les tontes à répétition, sans oublier les effets de la pluie et des arrosages. Ainsi tassé, le sol est compacté, entrainant progressivement, un manque d’aération (asphyxie) au niveau des racines, une situation qui est loin d’être idéale pour votre pelouse.

Les bénéfices de l’aération de pelouse pour votre terrain

De ce fait, aérer une pelouse a plusieurs effets bénéfiques pour celle-ci puisqu’elle favorise :

–                 La réduction d’eau qui s’accumule à la surface.

–                 L’infiltration d’eau et d’éléments nutritifs ainsi que l’absorption de ces derniers ;

–                 L’arrivée de l’oxygène jusqu’aux racines ;

–                 La décomposition du chaume ;

–                 L’apport d’éléments nutritifs pour vos graminées en optimisant l’activité des micro-organismes du sol ;

De plus, elle permet un développement du système racinaire plus efficient et offre à la pelouse une meilleure résistance aux sècheresses.

Pour savoir s’il faut procéder à une aération, enfoncez dans votre pelouse humide un objet allongé, dans le genre d’un crayon, à une profondeur de 10 à 15 cm. Si vous peinez à y arriver, c’est qu’il faut probablement faire une aération.

 

Aération de votre pelouse : quand et comment ?

L’opération est à effectuer au moins une fois dans l’année et l’idéal serait de le faire deux fois par an, surtout si la pelouse est très fréquentée. Ainsi, l’aération sera pratiquée au printemps, au moment de la croissance active des racines où le sol n’est pas trop dur pour y travailler, et à l’automne pour que les engrais de fond puissent mieux pénétrer.

Il est important de souligner qu’il est préférable de ne pas procéder à l’aération lors des floraisons des mauvaises herbes au risque d’un envahissement par celles-ci par la suite. Également, l’aération s’effectue sur un sol humide, mais sans que celui-ci soit gorgé d’eau pour faciliter la putréfaction des carottes de terre retirées du sol.

Selon le cas, vous avez la possibilité de procéder à cette opération par vous-même, notamment si la surface de votre pelouse est assez réduite. Vous pourrez alors utiliser une fourche à bêcher que vous enfoncerez verticalement à environ une dizaine de centimètres dans le sol avant d’élargir un peu les trous. L’opération se réitère à tous les 15 cm.

Vous pourrez également opter pour les patins aérateurs à fixer sur les chaussures et munis de pointes, pour aérer le gazon tout en effectuant seulement quelques pas sur votre surface. Il est à noter qu’à cause des patins présents sous vos chaussures, l’usage peut se révéler assez fastidieux pour vous.

L’aération peut également se faire à l’aide d’un carotteur aérateur. Il s’agit d’une fourche à dents creuses avec laquelle vous retirerez des carottes de terre du sol. Pour votre information, le terme « carotte » désigne un petit bouchon de terre. Il convient de noter qu’il est profitable à la pelouse de laisser les carottes extraites de la terre sur place, car elles comportent des micro-organismes qui vont favoriser la décomposition du chaume présent à la surface. Ceci aura pour effet d’améliorer la structure du sol et de favoriser le développement du système racinaire, facilitant ainsi l’assimilation des éléments nutritifs dont la pelouse a besoin. Pour répartir les carottes de terre de manière uniforme sur le sol, il suffit d’y passer un coup de râteau.

Dans le cas de l’aération d’une pelouse d’une surface plus importante, il convient d’avoir recours à un appareil spécialement dédié à cet effet dans le genre du rouleau aérateur. Il s’agit d’un appareil à rouleau qui se pare de pointes longues d’une dizaine de centimètres. Lors de l’utilisation, ces pointes vont s’enfoncer dans le sol en y laissant des trous qui vont faciliter l’arrivée de l’air jusqu’aux racines ainsi que l’infiltration de l’eau et la pénétration des engrais.

Par ailleurs, si vous constatez que le compactage est important, le mieux est souvent de faire appel aux services d’une entreprise spécialisée dont le matériel permet de creuser des trous tout en ôtant des carottes de terre.

 

Quelques étapes essentielles de l’aération de pelouse au Québec:

Avant de procéder à l’aération, il est essentiel de tondre la pelouse pour faciliter l’opération et mieux repérer les endroits où vous êtes déjà passé. Ensuite, commencez l’aération de la pelouse sur un sol idéalement humide.

Si vous utilisez un aérateur, il n’est pas nécessaire d’appuyer sur celui-ci, passez-le simplement en le faisant rouler. Généralement, un deuxième passage est nécessaire quand on effectue une aération pour s’assurer que la pelouse soit bien aérée. Néanmoins, il ne faut pas aller au-delà de deux passages, au risque d’abîmer la pelouse.

Par la suite, déposez une fine couche de sable de rivière sur toute la surface en l’étalant avec un râteau ou une pelle. En pénétrant dans les petits trous formés par l’aération, le sable empêchera ceux-ci de se reboucher trop rapidement. De ce fait, il ne faut pas choisir du sable trop fin, car celui-ci se compacte également. Complétez votre opération en passant un coup de balai à gazon pour que le sable pénètre bien dans les trous et procédez à un arrosage.

Pour finir, évitez toute utilisation et fréquentation de la pelouse quand elle est détrempée, notamment après l’hiver. Pour préserver votre pelouse du piétinement, vous pouvez installer un pas japonais dans les zones les plus fréquentées. Cela donnera également un charme particulier à votre surface verte. Également, favorisez la présence des vers de terre pour enrichir votre sol. Laissez les brins d’herbe résultant de la tonte sur le sol, puisqu’ils attirent les vers de terre, ceux-ci étant friands des résidus de tonte, en plus de consister à une technique de fertilisation naturelle.